Garonne et loisirs, des activités sur les berges et dans le fleuve

Parlons un peu vacances et loisirs en ces heures estivales !

De tous temps, la Garonne a servi aux toulousains : elle a transporté les marchandises, permis l’acheminement de matériaux pour la construction et même abreuvé le peuple à certains moments (mais en dernier recours car ce n’était pas beaucoup plus propre que maintenant… !).

Au fil du temps, on y a aussi pratiqué des activités sportives et organisé des évènements pour divertir les toulousains. Ses abords se sont aménagés et on adore, aujourd’hui, se prélasser sur les quais, faire un volley à Toulouse Plage ou prendre un verre à La Guinguette !

Source Wikipedia

1 – La Prairie des Filtres, en arrière plan le Pont Neuf et le Quai de Tounis, Source Wikipedia

A partir du XIXe siècle, la Prairie des Filtres (image 1) n’est plus une île marécageuse et dangereuse, elle est praticable (un quartier y était installé jusqu’au XVe siècle mais, délogés par les crues, les habitants l’ont déserté). Elle tient d’ailleurs ce nom des installations de filtres, faites vers 1821, pour nettoyer l’eau de la Garonne. Elle était acheminée jusqu’au Château d’eau (aujourd’hui galerie de photographies) qui la renvoyait, au moyen de pompes, dans les fontaines de la ville (comme celle place Rouaix). La Prairie accueille alors tout un tas de manifestations populaires comme en 1866, où des estrades sont montées pour faire des courses de vaches landaises.

Abandonnée quelques années, on la réutilise pour fêter le centenaire de la Révolution (1889) et, de temps en temps, des moutons viennent profiter de ce pâturage urbain inattendu… C’est aux riverains que cela devait faire drôle alors que les moutons s’en moquaient royalement j’imagine,il y avait de l’herbe ! Son utilisation est donc vraiment très variée.

Au début du XXe siècle, lorsque les loisirs commencent à se développer, on se baigne dans la Garonne, chose plutôt étrange aujourd’hui (enfin pour moi en tous cas)… Pourtant, il y avait des piscines flottantes alimentées par l’eau du fleuve et installées le long du quai de Tounis, avant la construction des premières piscines municipales (1920-1930). Ces bouts de Garonne privatisés étaient réservées aux hommes (les femmes ne pouvaient pas encore se dénuder en société mais elles n’étaient pas loin pour se rincer l’œil).

Carte publicitaire pour le spectacle "Le record du monde sous l'eau" par les Ondines, 1907, Krews, L. (dessin), A. Thiriat et Cie (imprimeur), Toulouse, lithographie, 8,8 x 13,8 cm, 14 Fi 590 (verso), Source Archives Municipales de Toulouse

2 – Carte publicitaire pour le spectacle « Le record du monde sous l’eau » par les Ondines, 1907, Krews, L. (dessin), A. Thiriat et Cie (imprimeur), Toulouse, lithographie, 8,8 x 13,8 cm, Source Archives Municipales de Toulouse

Pour la Foire de Toulouse de 1918, le professeur Harry et ses « Ondines » sont venus. Il leur faisait faire un spectacle de figures sous-marines appelé « Les records du monde sous l’eau » (images 2). C’est aussi en 1918 qu’a lieu la première traversée de Toulouse à la nage, perpétuée jusque dans les années 1980 avec le triathlon (image 3). Les nageurs rejoignaient les Ponts Jumeaux en passant par le canal de Brienne. On ne leur faisait quand même pas passer le saut du Bazacle, 3m c’est haut, et c’est déjà dangereux pour les embarcations (raison de la construction du Canal de Brienne au XVIIIe siècle) ! Mais c’est un autre sujet 🙂

Nageurs dans la Garonne lors du troisième triathlon de Toulouse, 27 août 1989, photographie N&B, Pulou, Françoise, 2,4 x 3,6, AMT, 15Fi8242/7 Source Archives Municipales de Toulouse

3 – Nageurs dans la Garonne lors du troisième triathlon de Toulouse, 27 août 1989, photographie N&B, Pulou, Françoise, 2,4 x 3,6, AMT, 15Fi8242/7, Source Archives Municipales de Toulouse

A la Belle époque, la Prairie des Filtres continue de voir des manifestations en tout genre. C’est ici que sont joués les premiers matchs du Stade Toulousain (image 3). C’est aussi là qu’atterrissent les premiers avions survolant la ville. Peu après, la foire agricole y installe ses stands, rien à voir avec les loisirs et le sport, mais les bêtes ont dû apprécier ce pâturage…!

 

Carte postale, vers 1907, http://www.flickr.com/photos/rugby_pioneers/2225687303/ Frederic Humbert (www.rugby-pioneers.com)

4 – Carte postale, vers 1907, Source http://www.flickr.com/photos/rugby_pioneers/2225687303/ Frederic Humbert (www.rugby-pioneers.com)

La Prairie devient jardin public en 1976 et est aujourd’hui très fréquentée par les toulousains. Le plus important spot de Toulouse plage y est installé tout les étés : on y fait des jeux d’eau, des jeux de société, on s’y prélasse et on joue au football de plage ou au badminton.

Aujourd’hui, la Garonne voit toujours passer les promeneurs qui adorent marcher le long des quais de Saget (XVIIIe siècle). De nombreuses activités de loisirs et des manifestations variées sont toujours organisées pour le plus grand plaisir des riverains et des touristes : Toulouse Plage, La Guinguette, le quai d’embarquement des croisières sur la Garonne, le feu d’artifice du 14 juillet, Rio Loco et bien d’autres !

La Garonne, quant à elle, coule toujours sa douce vie et fait battre le cœur des toulousains (qui n’y mettent plus les pieds mais toujours leurs cochonneries malheureusement…) !

 

Pour plus d’informations :

http://www.galeriechateaudeau.org/wp/

http://www.toulouse.fr/web/sports/-/toulouse-plages-2016?redirect=%2F

Ski Club de la peniche | Wakeboard et Ski Nautique à Toulouse

http://www.bateaux-toulousains.com/fr/

https://www.facebook.com/laguinguette.toulouse/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *